Maîtrise des consommations
de carburant
dans le transport routier
Maîtrise des consommations
de carburant
dans le transport routier
 

Méthodologie et mode d’emploi

accueil > Méthodologie et mode d’emploi > Outil de comparaison des performances de consommation conducteur / puissance moteur

Outil de comparaison des performances de consommation conducteur / puissance moteur

    Le ConsoComparateur est un outil de "benchmarking" qui permet :
  • à l’ensemble des acteurs qui oeuvrent dans le transport routier de marchandises d’apprécier leurs propres performances de consommation de carburant à la lumière de valeurs considérées comme des "normes"
  • de visualiser et de situer les performances d’un conducteur dans le champ des valeurs de référence de consommations de la tranche de puissance moteur dans laquelle il se situe
  • de déterminer quels sont les gains potentiels qui peuvent être espérés par la mise en œuvre d’une formation spécifique dédiée.
    A cette fin il convient de compléter un formulaire et les champs suivants :
  • consommation moyenne relevée du conducteur : pour que la comparaison fasse sens, il importe que la consommation moyenne soit établie sur une période de temps significative : minimum 3 à 4 semaines
  • principales "données" du véhicule influant sur les consommations :
  • puissance moteur : 5 champs de puissance moteur ont été retenus : 130-170 ch / 171-230 ch / 231-310 ch / 311-380 ch / 381-480 ch
  • rapport de pont : court / moyen / long
  • silhouette : Camion (moteur porteur) / Tracteur + semi / Porteur + remorque / Train routier (tracteur + semi + semi) / Bi-train
  • principaux paramètres surdéterminants découlant des conditions d’utilisation sur la base desquels le ConsoComparateur réalise un redressement pour compenser les effets de distorsion les plus flagrants.
  • taux moyen de chargement, en poids, par rapport au PTC, 20-50% / 50-75% / 75-100%
  • profils de parcours et handicaps
  • Profil plat : faibles déclivités (pentes de moins de 2%), routes (relativement) droites
  • Profil vallonné : succession de déclivités ascendantes et descendantes, pentes jusqu’à 7%
  • Profil montagne : fortes déclivités (pentes supérieures à 7%), routes en lacets
  • rétrograder souvent amène une augmentation de la consommation de carburant ; une conduite de type "stop and go" est dues aux : traversées d’agglomération, ronds points, feux de signalisation et stops, passages à niveau, trajets avec bouchons, ou activités induisant une multiplication des arrêts pour livraisons et/ou enlèvements
  • conditions météorologiques dominantes : normales / pluies, neige, vents violents / fortes chaleurs.

Le ConsoComparateur illustre les résultats en présentant la consommation saisie par l’internaute dans un éventail de valeurs des consommations des conducteurs valables en fonction de la puissance moteur :

bonnes performances / performances moyennes / mauvaises performances

Ces valeurs de références, sont bien perçues par les responsables des entreprises de transport comme un "modèle" qui leur permet effectivement de découvrir s’il existe, dans leur entreprise, des sources de gains potentiels s’agissant des économies de consommation, et de quel ordre de grandeurs sont ces gains.

Ces "normes" ont été établies sur la base des consommations moyennes de 950 conducteurs de plus de 40 entreprises témoins considérées comme représentatives des grands secteurs d’activité du transport routier de marchandises. Les consommations des conducteurs ont été relevées autant que faire se peut sur une période assez longue de sorte qu’il s’agit effectivement, pour chaque conducteur, d’une moyenne. En règle générale, les valeurs moyennes individuelles des conducteurs ont été établies sur la base des consommations relevées durant au minimum 1 mois et dans bien des cas sur une base de 3 mois, et il était demandé à nos partenaires fournisseurs de données, d’exclure les consommations relatives à des "évènements exceptionnels".

Les traitements et algorithmes mis en œuvre pour produire des résultats de "benchmarking" amènent à établir des valeurs qui font apparaître les extrêmes, en l’occurrence de très bonnes (et très mauvaises) performances, selon la puissance moteur. Les valeurs de références établies comme (très) bonnes – le champ vert –représentent des valeurs optimales : des objectifs ultimes... dont on sait qu’il n’est pas aisé de les atteindre.

Sans doute un objectif intermédiaire pourra-t-il être de parvenir à amener les conducteurs à rapprocher leurs performances des limites inférieures du champ des valeurs de références moyennes.

Cet éventail de valeurs fluctue avec des "facteurs de déviation" susceptibles d’induire notamment des sur-consommations. Ces paramètres sur-déterminants sont en particulier : le type d’activité, le taux de remplissage, le profil de parcours, les conditions météorologiques dominantes, la silhouette, la prise force, et le PTC. Aussi, pour "neutraliser" les effets de ces paramètres, et faire ainsi mieux ressortir la performance du conducteur lui-même, toutes choses égales par ailleurs, un coefficient correcteur est appliqué à cet éventail de valeurs en fonction des caractéristiques du transport saisies par l’internaute.

Au terme de votre calcul, il vous sera demandé si vous acceptez que les données soient mémorisées afin d’enrichir la base de données, étant bien entendu que nous garantissons l’anonymat.

/