Maîtrise des consommations
de carburant
dans le transport routier
Maîtrise des consommations
de carburant
dans le transport routier
Facteurs de sur-consommation
 

Facteurs de sur-consommation

Au delà des caractéristiques du moteur proprement dit, la consommation effective d’un véhicule est la résultante d’une multitude de facteurs et paramètres qui peuvent influer d’une manière ou d’une autre, dans un sens positif ou négatif.

Electronique véhicule

Elle a vocation à aider le conducteur et à compenser ses insuffisances.

En fait, un usage inadéquat de certains de ces équipements - on pense ici au ralentisseur sur transmission - peut amener à un surcroît de consommation de l’ordre de 1 litre /100 km ; pour minimiser le risque d’utilisation à mauvais escient, l’automatisme des nouveaux (et prochains) équipements proposés en option est poussé à l’extrême.

L’adoption du système V.MAC (Vehicle Management and Control) procède de ce souci de limitation des consommations puisque ce système de "pilotage automatique" contrôle en permanence le débit de carburant et l’avance à l’injection et assure la surveillance des paramètres de fonctionnement pour émettre des messages d’alertes lorsque sont atteintes les conditions limites. L’ITC permet de calculer le moment précis de l’injection du carburant, et d’optimiser ainsi la combustion.

De même la Télécommande de Boîte de Vitesses, qui s’adapte sur la boîte traditionnelle, est un calculateur électronique qui propose le rapport le plus approprié aux conditions de roulage du véhicule (profil de parcours, densité de trafic), proposition que le conducteur peut valider (en débrayant) ou refuser en manipulant le levier pour imposer à l’ordinateur son propre choix (pour anticiper un changement de déclivité par exemple). Il est établi que cet équipement réduit la consommation de l’ordre de 1 litre/100 km.

/